Nantes, Parc des Expositions de La Beaujoire,

4 & 5 octobre, 2018

Evénements connexes et conférences 2018

Préfabrication et matériaux biosourcés : décarbonons l’acte de construire

11:00

Margaux Pétillon
Quentin Pichon
Ingénieurs ETP et architectes, agence CAN, Nantes 

Construire bas carbone est un enjeu crucial auquel nous pouvons répondre en nous tournant vers les matériaux biosourcés. Afin de démocratiser les matériaux biosourcés dans la construction, l’agence a développé un système de panneaux préfabriqués bois-béton de chanvre. Ce système a fait ses preuves, notamment sur un bâtiment de bureaux pour la société Triballat près de Rennes dont le retour d’expérience vous sera exposé.

Inauguration officielle d'ARCHITECT@WORK Nantes 2018

12:15

avec les interventions de

Monsieur Gilles Chabenès
Président de l’UNSFA Loire-Atlantique

Monsieur Philippe Martial
Président du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes des Pays de la Loire

Et en présence des Présidents et membres des organisations professionnelles partenaires
(UNSFA Loire Atlantique, UNAID, L’AMEUBLEMENT FRANÇAIS-Groupement Agenceurs,
INNOVATHÈQUE)

Ajouter au calendrier04/10/2018 12:15:0004/10/2018 13:00:00Inauguration officielle d'ARCHITECT@WORK Nantes 2018avec les interventions de Monsieur Gilles Chabenès Président de l’UNSFA Loire-Atlantique Monsieur Philippe Martial Président du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes des Pays de la Loire Et en présence des Présidents et membres des organisations professionnelles partenaires (UNSFA Loire Atlantique, UNAID, L’AMEUBLEMENT FRANÇAIS-Groupement Agenceurs, INNOVATHÈQUE) Nantes le 04 Octobre 2018                            Je ne m’étendrai pas ce jour sur notre profession qui tombe parfois en discrédit aux yeux de ceux qui véhiculent une critique facile et non fondée alors qu’ils n’ont aucune connaissance de nos actions, de nos responsabilités et du rôle réel que nous exerçons au sein de la société. Je n’interviendrai pas non plus sur un sujet récent et très important qui est celui de la Loi ELAN et sur les demandes fortement exprimées par notre profession pour amender cette loi. Ces demandes ont été portées à la connaissance des représentants de l’Assemblée Nationale et au Sénat par le Conseil National de l’Ordre des Architectes avec la participation très active du Syndicat UNSFA. Toutes nos revendications ont été quasiment  retoquées par le gouvernement. Nous constatons amèrement que nous n’avons été écoutés que par une petite minorité attentive de députés et de sénateurs. Force est de constater que nous n’avons pas été soutenus par notre ministère de tutelle. Le ministère de la culture s’est exprimé à cet égard par un silence assourdissant dont nous avons reçu l’écho.  Je profite de cette tribune pour rappeler que la loi du 3 janvier 1977 sur l’architecture déclarait en substance que « La création architecturale, la qualité des constructions, leur insertions harmonieuses dans le milieu environnant, le respect des paysages naturels ou urbains ainsi que du patrimoine sont d’intérêt public. »  Pour les moins avertis d’entre nous, il faut savoir que notre profession se décline en de multiples modes d’exercice. Il existe en effet des architectes concepteurs praticiens qui forment l’essentiel de notre corps de métier. Mais aussi des architectes urbanistes, paysagistes, scénographes, muséographes, infographistes, ergonomes, programmistes, enseignants, chercheurs et directeurs d’Ecoles d’Architecture.  De par leur formation spécifique, il existe aussi des architectes Urbanistes de l’Etat, des architectes du patrimoine, des architectes des bâtiments de France et des architectes en chef des monuments historiques. D’autres occupent par leur fonction des postes à responsabilité dans de nombreuses collectivités territoriales, les CAUE, les maisons de l’architecture, les CROA et les Syndicats.  Il y a maintenant plus d’une décennie qu’un nouveau corps s’est formé qui est celui des architectes de l’urgence. Ils participent de manière active à la création de logements provisoires en intervenant courageusement auprès des populations ayant subies des catastrophes naturelles d’envergure, dans des pays souvent démunis économiquement.  Notre profession agit sans cesse pour améliorer le cadre de vie de nos concitoyens, et ceci à toutes les échelles de la construction, de la maison individuelle aux plus grands projets urbains qui construisent notre avenir.  Les architectes sont donc des interlocuteurs de premier plan auprès de chaque citoyen comme  auprès de tous les représentants des collectivités territoriales.  Depuis de très nombreuses années, les architectes participent à l’aménagement du territoire et à la transition écologique. Ils sont aussi inventeurs d’avenir, précurseurs en matière d’innovation dans le domaine du développement durable. Nous n’avons pas attendu l’élaboration et la définition des orientations du Grenelle de l’Environnement puisque les premières maisons dites « écologiques » apparaissaient déjà dans les années soixante, cela fait maintenant plus d’un demi-siècle. Nous travaillons pour la réalisation de nouveaux bâtiments autonomes du point de vue énergétique et qui pour certains sont capables aujourd’hui d’en produire. Nous employons de plus en plus souvent des matériaux dit bio-sourcés et adaptons des procédés de mise en œuvre qui permettront dans l’avenir une déconstruction et un recyclage total de leurs composants dans le cercle vertueux de la démarche en économie circulaire dite CRADLE TO CRADLE. Nous concevons des projets qui intègrent les nouvelles technologies, qui répondent aux nouvelles manières d’habiter et de travailler en fonction des évolutions sociales et économiques qui répondent ainsi aux besoins de la société et du vivre ensemble.  Notre implication est donc constante pour l’amélioration du cadre bâti et notre volonté est aussi de créer un environnement respectueux de la nature. Certes nos actions seront toujours perfectibles et parfois sujettes aux critiques mais nous savons qu’il faut beaucoup donner pour peu recevoir. Je peux vous confirmer que les architectes sont tous animés par le souhait de créer un cadre de vie encore plus accueillant pour nos enfants et pour les générations futures.  Il y a quelques années maintenant que le Syndicat UNSFA 44 – Union Nationale des Syndicats Français d’Architectes – a été sollicité par Agnès PROVOT de la société EXPO CONSEIL afin de participer au comité de pilotage qu’elle avait constitué en vue de l’organisation de la manifestation ARCHITEC@WORK qui nous rassemble tous aujourd’hui au parc de la Beaujoire. Cette participation a été renouvelée jusqu’à ce jour et sommes fiers d’avoir participé à cet évènement important pour les industriels et concepteurs que nous soyons architectes, designers d’espace ou entrepreneurs.  Je tiens à remercier chaleureusement l’ensemble des membres de cette équipe et bien entendu tous les exposants et industriels qui se sont mobilisés en nombre ainsi que tous les intervenants qui vont animés pendant ces deux jours cette troisième manifestation d’ARCHITECT@WORK à Nantes.       DD/MM/YYYY Plus d'informations

L’écologie : matière fertile d’architecture

15:00

Pascal Gontier,
Architecte urbaniste, Atelier Pascal Gontier
Membre titulaire de l'Académie d'Architecture
Professeur à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes

L’écologie est une matière fertile pour l’architecture. Elle la questionne, la nourrit, et lui permet de se réinventer en lui ouvrant de nouveaux horizons. Elle remet également en question nos manières de concevoir, ainsi que la division traditionnelle entre architecture et ingénierie, et invite ainsi l’architecte à réaffirmer avec ardeur sa position centrale dans l’acte de bâtir et d’aménager les territoires.

Ajouter au calendrier04/10/2018 15:00:0004/10/2018 16:00:00L’écologie : matière fertile d’architecturePascal Gontier, Architecte urbaniste, Atelier Pascal Gontier Membre titulaire de l'Académie d'Architecture Professeur à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes L’écologie est une matière fertile pour l’architecture. Elle la questionne, la nourrit, et lui permet de se réinventer en lui ouvrant de nouveaux horizons. Elle remet également en question nos manières de concevoir, ainsi que la division traditionnelle entre architecture et ingénierie, et invite ainsi l’architecte à réaffirmer avec ardeur sa position centrale dans l’acte de bâtir et d’aménager les territoires. Architecte DPLG et titulaire du Postgrade de l’EPFL en Architecture et Développement durable, Pascal Gontier dirige l’Atelier Pascal Gontier, d’architecture et d’urbanisme dont la démarche est marquée par un goût prononcé pour l’innovation et l’expérimentation, ainsi que par un engagement fort dans le domaine du développement durable. Il a reçu différents prix pour ses réalisations : Vorarlberg Holzbau Price 2011, catégorie bâtiment étranger, le Prix AMO 2013 Spécial Fondation d’entreprise SMA, Trophée Bois Île-de-France 2016, Prix Bas Carbone des Green Building Solutions Awards France 2016. Il est également Professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes. Il est l’auteur du livre « HOME, Habitat ouvert et sur-mesure » publié en 2018. Pascal Gontier est membre titulaire de l’Académie d’Architecture depuis 2016. www.pascalgontier.com   DD/MM/YYYY Plus d'informations

architect 
meets 
innovations

Autres éditions

A@W Paris

21 & 22 septembre 2017

A@W Marseille

15 & 16 novembre 2017

Suivez ARCHITECT@WORK sur Instagram!

Curieux de découvrir de quoi sont faites les journées des membres de nos équipes ? Intéressé d’humer l’ambiance sur l’une de nos éditions ? Enthousiaste de publier votre propre contenu au sujet d’ARCHITECT@WORK ?

Pour cela, il suffit de suivre notre compte Instagram afin de garder un œil sur notre monde

@architect_at_work

Plus d'informations

Join the conversation #ATWFR

En collaboration avec

 

 

 

Design & Plan

Média

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sponsors